Le phénomène podcast : la possibilité de raconter

Le 10 février dernier, pour la première fois, les étudiants du Master Communication des Organisations de l’ISIC nous décryptaient une grande tendance de la communication devant 12 professionnels / alumnis.
Ensemble ils portent leurs regards sur le phénomène podcast !

Temps 1 : LES ÉTUDIANTS DÉCRYPTENT
Sandra POURNIN, Charlotte TAVITIAN, Lola LE GUÉ et Maellysse FERREIRA évoque un contenu audio, mais au-delà une expérience qui nous ouvre la possibilité de raconter et de nous raconter, d’écouter ou de nous écouter… voir de se réécouter en natif ou en replay.

Découvrez leur présentation

Temps 2 : LES PROFESSIONNELS ÉCHANGENT ET DÉBATTENT 

Les étudiants ont débattu avec Nathalie BLOCH-MARLET (La Poste) / Jean-Bernard Audureau (COFACE Families Europe) / Alexandre BORD (O’Tempora) / Nicolas CHABRIER (Aggelos) / Blandine GRANDCHAMP (Ville d’Eysines) / Aurélie LABORDE (Université Bordeaux MontaigneISIC) / Jean-Luc MAURIN (O’Tempora) / Thierry MONCOUTIÉ (ITESOFT) / Marie-Pascale MIGNOT (Architecte MPMPAST Com Orgas ISIC) / Yann ROUVERY (Indépendant) / Stephane TERAZA (BNI Dordogne – Gironde)  / Julie VAURS (Chargée de communication).

Etudiants et professionnels s’interrogent autour de :

La radio comme un média idéal :
Quel impact sur la croissance des audiences ? En France, les podcast les plus écouter reste les radios. Selon Médiamétrie : 21% des internautes écoutent chaque mois des programmes radio après leur diffusion à l’antenne, soit une progression de 9% en un an.
Les podcast radio les plus écoutés : France Inter & France Culture.

Le revival de la radio ou une écoute de la radio différente :
Il s’agit d’une manière différente d’écouter la radio, appréhender un média sans image, en observant le regain de la voix dans une société où l’image reste pourtant prégnante.

Une pratique personnelle, à chacun son tempo :
Le podcast engendre une autre écoute, une écoute non rattachée à l’humeur où à un temps précis. Un support qui reste lié à des pratiques personnelles, d’où les essors du replay et de l’écoute à la demande
Les étudiants déclarent privilégier les contenus légers et / ou engagé, tels que :

D’autres podcasts documentaires existent aussi en temps long. Voici par exemple : « 5 podcasts d’investigation que vous allez binger« .

La diffusion en questions : quel diffuseur / auteur de podcast ? quel positionnement et quelle légitimité de l’information, de l’émetteur et de l’auteur ?
Beaucoup de podcast sont issus de Brand Content – communication de marque, il nous en faut donc chercher l’auteur. Même si parfois, dans l’univers du podcast c’est compliqué de déterminer la source : « c’est tout l’art du Brand Content ».

L’énigme du podcast : finalement, à quoi sert-il ?
Facile à réaliser, mais difficile de mesurer leur impact. Il s’agit de traduire et de communiquer sur des valeurs, jouer aussi sur l’émotion.

Entreprise et podcast :

APPEL À TÉMOIN
Vous êtes une ancienne ou un ancien de l’ISIC
et vous utilisez des podcasts dans votre organisation
en comm interne ou/et externe !?
Vous seriez partants pour échanger et partager
votre expérience avec nos adhérents.
Merci de faire signe
à Claudia COURTOIS & Nicolas CHABRIER

Le podcast ou la fin des temps morts :
Le podcast est une opportunité mais encourage la logique de saturation cognitive : une multi-activité et hyper-activité qui génère des risques psycho-socio avérés.
Avec le podcast, nous arrivons désormais à occuper tous les espaces de notre vie : les transports, la vaisselle, l’ensemble de nos temps personnels… Cette sur-sollicitation peut entrainer un futur besoin de déconnexion. Comme une envie de dire et de faire STOP ! … Une solution : Petit Bambou en podcast ?

D’autres questions évoquées :

    • Quelles valeurs écologiques du podcast ?
    • Quelles valeurs d’apprentissage du podcast ?
    • Quelle économie du podcast ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *